Communication Relationnelle

Communication relationnelle

Communication Relationnelle, Communication Bienveillante

Cette rubrique est consacrée à la « Communication bienveillante » que je pratique dans mes accompagnements et qui s’inspire de la Communication Non Violente.

La Communication Non Violente nous a été offerte par Marshall B. Rosenberg (1932-2015), docteur en psychologie clinique.

Il a mis au point, au milieu des années 1960, les concepts et outils de la Communication Non Violente, et créé avec des défenseurs des droits civiques, le Center for NonViolent Communication (CNVC).

Qu’est ce que la Communication Relationnelle Bienveillante ?

La Communication relationnelle bienveillante est basée sur un processus qui vise à établir entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la bienveillance, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres.

Cette manière d’appréhender les relations, à soi-même, à l’autre, est empreinte de beauté et d’ouverture. Elle nous invite à engendrer un monde d’empathie et de compassion et répond à notre besoin spirituel le plus fondamental : contribuer à notre bien-être et à celui des autres.

La communication bienveillante est un langage du cœur. Elle exige que nous soyons capables d’atteindre notre cœur en accueillant ce qui est. Elle permet d’être en meilleure relation avec soi, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie.

Elle est ainsi au service de la résolution de conflits intérieurs, en « soi-m’aime » ou extérieurs, entre deux personnes ou au sein de groupes.

La Communication Relationnelle Bienveillante repose sur deux principes :

Sentiments et besoins fondamentaux sont universels.

Chacun est naturellement capable d’accéder à un état de compassion et de montrer de la bienveillance à l’égard de ses propres besoins et de ceux de ses semblables.

De ces principes découle le modèle de communication de cette approche :

l’observation objective de la situation, (séparée des jugements ou évaluations qu’elle suscite)

l’identification des sentiments qu’éveille la situation, (différenciés des interprétations et des jugements)

la reconnaissance des besoins / aspirations liés à ces sentiments, (sans devoir nécessairement les satisfaire)

la formulation d’une demande présentée de façon positive, concrète et réalisable qui sera une premier pas en direction de ces aspirations.

Parvenir à faire sien ce langage est une chose merveilleuse au service de la paix. Cette approche de communication peut aider à prévenir les conflits ainsi qu’à les résoudre de manière pacifique tout en restant en accord avec nos valeurs et notre humanité.

Le langage que nous employons, support de notre intention, est une clé qui peut nous rendre la vie plus belle en modifiant nos autoroutes neuronales.

La bienveillance envers soi-même nécessite le développement de la présence simple, l’ouverture à ce qui est, pour devenir conscient de la façon dont les énergies que nous appelons « besoins » vivent en nous.


Ma profession de foi relationnelle :

C’est par ma présence et ma qualité d’écoute que je nourris mon aspiration à établir une connexion authentique et élevée dans la relation d’accompagnement.

J’aspire à prendre soin de la vulnérabilité de l’être et par empathie, m’adapte à ce que l’autre vit et ressent.

Écouter, là où se situe la personne, l’inviter à déplacer son regard et à se connecter à sa propre vérité, sont mes stratégies préférées pour nourrir mon désir de servir et de contribuer à l’épanouissement de chacun.

Communication Relationnelle, Communication Bienveillante - Laurence GAVILAN

Les commentaires sont fermés